Le CFORP remporte le Prix de promotion de l’éducation publique de la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants

Par Kate Hawkins

Le Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques (CFORP) a récemment célébré son anniversaire comme il le fait chaque année — avec un gâteau.

Et parce qu’il célébrait cette année son 40e anniversaire, l’ambiance était encore plus festive. Le CFORP a notamment marqué le coup en faisant tirer un prix à l’échelle du Canada, soit un album de souvenirs (PDF) qui retrace en détail l’historique de l’organisation, et en annonçant la création d’un nouveau prix pour honorer les éducatrices et éducateurs novateurs.

Gilles Leroux, le directeur général et secrétaire-trésorier du CFORP,  est fier de continuer de fournir « des services et des ressources qui appuient le développement, l’épanouissement et l’amélioration continue de l’éducation dans l’ensemble du Canada. »

Peu après la célébration de son anniversaire, l’organisation a appris qu’elle remportait le Prix de promotion de l’éducation publique de la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants, un prix annuel décerné à une organisation qui fait preuve d’un engagement extraordinaire à l’égard de l’éducation publique.

« Nous sommes très touchés de la reconnaissance que vous nous témoignez, surtout qu’elle vient d’une organisation réputée à l’échelle nationale… votre reconnaissance vient saluer 40 ans d’efforts constants pour promouvoir l’éducation publique de langue française et elle nous donne une autre excellente raison de continuer notre travail et de toujours tenter de nous améliorer »,  explique-t-il.

Fondé par l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) le 7 janvier 1974, le CFORP a pour but de promouvoir l’éducation en langue française au moyen de programmes, d’ententes, de partenariats, de produits et de services.

Chaque année, le Centre offre à des écoles, à des conseils scolaires et à des associations de langue française un soutien financier ou en nature. Ses projets, aussi grands que variés, vont de la publication de magazines en français pour divers niveaux de lecture à la création de la Librairie du Centre, une librairie de langue française établie à Ottawa et à Sudbury.

En 2009, le CFORP a élargi son mandat pour répondre aux besoins de toute la francophonie canadienne et, en 2012, il a redéfini ses objectifs pour devenir une entreprise multiservices en éducation tout en contribuant à l’épanouissement et au bienêtre de la francophonie canadienne.

« Au début, nous travaillions avec des conseils scolaires d’un peu partout au Canada, mais principalement avec des conseils scolaires ontariens... Puis, en 2009, nous avons signé un contrat de services avec la Fédération nationale des conseils scolaires francophones et avons étendu géographiquement nos activités et diversifié nos services. Maintenant, cependant, nous nous concentrons sur un volet complètement nouveau pour nous: la technologie », dit-il, en parlant de leurs nouveaux services d’apprentissage en ligne.

Le CFORP est devenu un centre de concertation, de leadership et d’innovation en éducation. Il croit fermement à l’importance de la contribution de l’éducation à l’épanouissement de la langue et de la culture françaises partout en Ontario.

Le CFORP a été mis en candidature pour le Prix de promotion de l’éducation publique par l’AEFO parce qu’il s’emploie depuis longtemps à fournir des ressources au secteur de l’éducation publique et à améliorer l’expérience des enseignantes et enseignantes et des élèves francophones des quatre coins du Canada.

(Kate Hawkins, étudiante en journalisme, a été agente de communication à la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants pendant l’été 2014.)