Par Kate Hawkins

Maureen Morris, ancienne présidente de la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE), enseignante très aimée et porte-parole engagée de la profession enseignante, remporte l’un des Prix spéciaux de la FCE de 2014.

Maureen Morris a été une porte-parole active de la profession enseignante de 1977 jusqu’à sa retraite en 2008. Diplômée de l’Université McGill, elle était titulaire d’un baccalauréat en éducation et d’un diplôme en éducation de l’enfance en difficulté. Elle a enseigné pendant 24 ans dans des écoles de langue anglaise et française avant d’être élue présidente de la FCE.

Son grand engagement l’a amenée à présider non seulement la FCE, mais également le Comité de la Lakeshore Teachers’ Association en 1982 et l’Association provinciale des enseignantes et enseignants du Québec de 2004 à 2008, qui a proposé sa candidature pour ce prix. Elle a également représenté la FCE au Bureau exécutif de l’Internationale de l’Éducation en 2001 et 2002.

Maureen Morris a enseigné de nombreuses années aux paliers élémentaire et secondaire, et a fermement défendu l’éducation publique pendant toute sa carrière. En plus du grand rôle qu’elle a joué comme dirigeante syndicale, elle a participé à des conférences comme la Conférence de la FCE sur la condition féminine en 1990, la Table ronde du Comité national d’action sur la violence contre les femmes en 1992 et le 14e Congrès de la Confédération des éducateurs des Amériques en 1991. Elle a également participé à la réunion inaugurale de l’Internationale de l’Éducation à Stockholm, en Suède, en 1993.

« J’ai vu des choses qui m’ont frustrée, mise en colère ou fait pleurer. Mais j’ai aussi vu des choses qui m’ont fait rire aux éclats, qui ont renforcé mon sentiment de fierté en tant qu’enseignante et qui m’ont laissée épuisée, mais comblée de joie. Nous devons parler de nos réussites parce qu’elles sont nombreuses; nous devons promouvoir nos écoles publiques avec fierté; nous devons attribuer la réussite de nos écoles aux personnes qui le méritent : les enseignantes et enseignants du Canada », a déclaré Maureen Morris dans son discours présidentiel aux déléguées et délégués à l’Assemblée générale annuelle de la FCE de 1996.

Maureen Morris est décédée le 2 juin 2014. Elle laisse dans le deuil son mari, Jeff Roberts, deux enfants, Charles et Sarah, et son petit-fils, Guillaume. 

(Kate Hawkins, étudiante en journalisme, a été agente de communication à la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants pendant l’été 2014.)