Bien que Beverley Park vienne d’une petite communauté de Terre‑Neuve, son intérêt profond pour l’éducation et les questions sociales l’a amenée à parcourir le monde.

D’abord, Beverley Park a gagné une bourse qui lui a permis de s’inscrire au Lester B. Pearson United World College of the Pacific (Pearson College UWC), en Colombie-Britannique, une expérience tout simplement extraordinaire qui a donné une orientation à sa carrière.

« Comme je viens d’une famille modeste, obtenir cette bourse a été un véritable tournant pour moi », indique la lauréate.

Son séjour dans cette école internationale lui a permis d’élargir grandement son horizon. « En plus d’avoir été riche en apprentissage sur le plan scolaire, cette expérience m’a exposée à toutes sortes de cultures, ce qui ne m’avait pas été donné dans ma petite communauté de Terre‑Neuve », explique-t-elle.

Quand Beverley Park est devenue enseignante, elle a bien su tirer parti de son expérience au Pearson College UWC. Elle a participé à des programmes éducatifs à l’étranger, notamment à Kuala Lumpur, au Togo, en Guinée, au Burkina Faso, en Ouganda, en Sierra Leone, en Mauritanie, au Mali, en Inde et en Afghanistan. Elle a aussi travaillé à l’étranger pour le compte de la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE), que ce soit en militant pour l’accès à l’éducation, en particulier pour les filles, ou en donnant des ateliers de formation sur le leadership à des enseignantes et enseignants.

Beverley Park insiste sur l’importance de nouer de bonnes relations avec les personnes que nous rencontrons et avec qui nous travaillons. « Nous collaborons avec des personnes dévouées. Nous les aidons à renforcer non seulement les capacités et les compétences dont elles ont besoin, mais aussi leur confiance, explique-t-elle. C’est pourquoi le capital humain est si important. Il faut investir dans les personnes et les relations. »

En travaillant à l’étranger avec des enseignantes et enseignants, et des organisations de l’enseignement, Beverley Park a eu la possibilité d’aider des collègues à développer les compétences qui pouvaient leur manquer pour offrir une éducation de meilleure qualité.

Quand elle est devenue membre de la Newfoundland and Labrador Teachers’ Association (NLTA), Beverley Park est aussi devenue, en tant que grande défenseuse des droits de la personne, membre du comité des droits à l’égalité de l’Association. Puis, une fois devenue membre du personnel de la NLTA, elle a été conseillère auprès de ce comité, maintenant appelé le comité des questions d’équité en éducation. De plus, au cours de sa première année d’enseignement, Beverley Park a été membre fondatrice d’un conseil local de la condition féminine à Channel-Port aux Basques, à Terre-Neuve.

« Nous avons la capacité d’amener un changement. Nous ne pouvons pas nous contenter d’ignorer ce qui se passe autour de nous et dans le reste du monde, conclut-elle. Nous devons savoir quelle est notre place dans le monde et assumer la responsabilité de nos gestes. »

La candidature de Beverley Park a été proposée par la NLTA en reconnaissance de son leadership, de son travail et de son esprit d’initiative.