Sam Hammond (FEEO), candidat à la vice‑présidence de la FCE

DÉCLARATION ÉLECTORALE

Les services publics sont attaqués et les gouvernements pro-austérité et antisyndicaux adoptent des lois qui nuisent à l’éducation publique financée par l’État. Même si les organisations Membres continuent de se lancer dans des combats à l’échelon provincial ou territorial, il est essentiel d’avoir une voix forte et unie pour soulever des questions similaires à l’échelle nationale et internationale. La FCE nous donne la possibilité d’apprendre les uns des autres tout en défendant notre profession et l’éducation publique financée par l’État.

Je suis au service de la FEEO depuis 2003. J’ai d’abord été vice-président, puis président à partir de 2009. J’ai le privilège de siéger au Conseil d’administration de la FCE depuis huit ans. J’ai participé activement à l’évolution de la FCE. Tout au long de ma carrière de représentant de la profession enseignante, je me suis efforcé d’amener autant de voix que possible autour de la table et de favoriser le consensus grâce à un dialogue ouvert. Je continuerai dans cette veine à titre de vice-président de la FCE.

Les organisations Membres comprennent l’important rôle que joue la FCE dans leur capacité organisationnelle et le travail quotidien de leurs membres. Et cela montre bien toute la valeur de l’action collective. En tant que candidat à la vice- présidence de la FCE, je suis fier de me joindre aux organisations Membres des quatre coins du pays pour manifester ma solidarité aux enseignantes et enseignants du Canada.

NOTICE BIOGRAPHIQUE

D’abord élu au Comité exécutif provincial de la FEEO en août 2003, Sam Hammond a été vice-président de 2004 à 2007 et premier vice-président de 2007 à 2009. Il a été élu président de la FEEO en 2009.

Sam cumule 20 ans d’expérience en enseignement au palier élémentaire en tant que spécialiste de l’éducation physique et de la santé. Enseignant au Hamilton Wentworth District School Board, il a enseigné toutes les années, de la maternelle à la 8e.

De 1998 à 2004, Sam a été négociateur en chef et agent des griefs à la section locale des enseignants et des enseignantes de Hamilton-Wentworth, un poste clé qu’il a occupé pendant une difficile période de grève et de lockout qui a duré 17 jours en octobre 2000.

Sam est titulaire d’un baccalauréat ès arts avec spécialisation en sociologie et d’une majeure en histoire de l’Université McMaster, ainsi que d’un baccalauréat en éducation de l’Université Brock.

Il a donné des cours de qualification additionnelle en éducation physique et en santé, et des cours en gestion du risque à la Faculté d’éducation de l’Université Brock pendant huit ans. Il a aussi enseigné l’anglais langue seconde dans les îles du Pacifique Sud pendant un an dans le cadre d’un voyage dans cette région.

Militant social, politique et syndical, Sam a collaboré à des campagnes politiques municipales, provinciales et fédérales. Il a été membre du Comité exécutif de la Fédération du travail de l’Ontario, membre du Conseil canadien du Congrès du travail du Canada (CTC), membre du Comité exécutif et du Conseil d’administration de la Fédération des enseignantes et des enseignants de l’Ontario, président du Comité des filiales du Conseil ontarien d’évaluation des qualifications, instructeur du CTC et instructeur du programme Études du travail à l’Université McMaster. Il a reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II.