Enseigner à l'école de langue française en milieu minoritaire, c'est contribuer à un vaste projet de société. Devant une francophonie qui se diversifie, l’enseignement doit tenir compte des besoins variés des élèves qui dépassent largement le cadre pédagogique traditionnel. En plus d'apprendre, l'élève d'aujourd'hui qui se prépare à intégrer la francophonie doit aussi construire son identité, s'approprier la langue s'il vient d'un foyer exogame, ou trouver sa place s'il est un nouvel arrivant.

Ce symposium francophone annuel de la FCE portera sur la manière de réduire les effets de l’insécurité linguistique dans nos écoles et nos communautés en donnant, au personnel enseignant, des outils qui lui permettront d’être proactif devant des responsabilités de plus en plus complexes.

Discours d’ouverture, le samedi 17 février

Le discours d’ouverture sera prononcé par Phyllis Dalley, Ph. D., directrice de la Formation à l’enseignement et professeure agrégée à l’Université d’Ottawa.

D’un point de vue linguistique, le français standard, le chiac, le franglais et toute autre variété vernaculaire du français, ont la même valeur : chacune est outil de la pensée et de la communication. La valeur ajoutée au français standard vient du statut social des personnes qui l’utilisent à titre d’outil de communication primaire. De même, la dévalorisation des autres variétés est tributaire du statut de leurs locuteurs. Comprendre et accepter ces constats est la première étape dans la mise en œuvre de toute pratique scolaire visant à sécuriser les élèves dans leurs pratiques langagières.

Cette conférence partira de ces constats, entre autres, pour élaborer des pratiques pédagogiques qui peuvent alléger le fardeau de l’insécurité linguistique des élèves de milieux minoritaires francophones.

Programme

Programme du Symposium
francophone 2018 (PDF, 1 Mo)

 

Commanditaires

Nous remercions l’ACELF de son appui financier grâce auquel la présentation de Phyllis Dalley sera mise en ligne sur francosphere.acelf.ca.


Nous remercions les organisations suivantes d’avoir présenté des ateliers au Symposium.





Nous remercions également CliquezJustice.ca pour son soutien financier à la soirée du 17 février.