Version PDF

Huit personnes faisant un cercle en se tenant par la main

Rôle de la FCE

La FCE défend le principe d'une éducation publique de grande qualité, le professionnalisme, le droit à la négociation collective libre et entière, les droits syndicaux, les droits de la personne, l’équité, le bilinguisme et l’unité nationale dans une société démocratique. (Paragraphe 2.3 de la section 1 des principes directeurs, Guide de la FCE)

Objectifs de la FCE en matière d’action politique

Mettre en valeur l’action politique de la FCE, conformément aux directives du Conseil d’administration.

Messages clés

  • Au cours des 30 dernières années, il y a eu une érosion importante des droits des travailleurs et travailleuses au pays. D’après la Fondation canadienne pour les droits du travail (FCDT), entre 1982 et 2012, les gouvernements fédéral et provinciaux ont promulgué 200 lois du travail portant restriction. Mentionnons par exemple les lois de retour au travail, la suspension des droits de négociation des travailleurs et travailleuses, l’imposition de réductions ou de gels salariaux, la restriction de la capacité à se syndiquer et la restriction de la portée de la négociation et d’autres activités syndicales.
  • L’attaque contre les droits des travailleurs et travailleuses s’est intensifiée dans le climat d’austérité financière. Le projet de loi C-377 constitue une manifestation récente de l’attaque contre les syndicats et les droits des travailleurs et travailleuses. Certains voient le projet de loi C-377 comme ouvrant la voie à l’élimination de la formule Rand et à l’importation, au Canada, de lois américaines qui rendent l'adhésion syndicale facultative.
  • Le taux de syndicalisation au Canada ayant baissé au fil des ans, ce n’est pas un hasard si l’inégalité des revenus a augmenté.
  • À l’échelle internationale, il est de plus en plus reconnu que l’inégalité des revenus peut nuire à l’économie. Les sociétés divisées ont également plus de problèmes sociaux et doivent assumer les couts qui viennent avec. Les sociétés plus égales (moins divisées) sont dans l’ensemble des sociétés en meilleure santé. Le gouvernement devrait chercher à réduire les inégalités.
  • Pour vendre l’avantage syndical traditionnel, le mouvement syndical parle souvent de meilleurs salaires, de meilleurs avantages sociaux et de conditions de travail décentes. Un autre aspect de l’avantage syndical est qu’il contribue à empêcher l'élargissement du fossé entre les revenus. Le message est clair : l’inégalité des revenus nuit à l’économie, exacerbe les problèmes sociaux et peut être réduite au moyen d’une réforme progressiste du droit du travail et d’autres mesures comme le rétablissement d'un système d’imposition équitable au Canada.
  • Les syndicats protègent et font avancer les intérêts de leurs membres et de la société dans son ensemble. Lorsque nous examinons le rôle essentiel du mouvement syndical au sein de la société canadienne, nous devons nous poser la question suivante : À quoi la classe moyenne, notre filet de sécurité sociale, notre système d’éducation publique et notre démocratie ressembleraient-ils sans les syndicats?
  • La réussite du système d’éducation publique repose en effet sur une profession enseignante de grande qualité, appuyée par des syndicats de l’enseignement forts.
  • Lorsque les enseignantes et enseignants défendent leurs droits de négociation collective et leurs droits en tant que travailleuses et travailleurs, ils mettent en pratique les leçons de démocratie qu’ils enseignent à leurs élèves tous les jours — l’importance de lutter pour des droits et des libertés démocratiques durement acquis, et l’importance d’être des citoyennes et citoyens responsables dans une société démocratique.
  • La capacité des enseignantes et enseignants à faire respecter leurs droits fondamentaux en tant que travailleuses et travailleurs est essentielle à un système éducatif public de qualité.

Action menée présentement par la FCE dans ce dossier

  • Campagne nationale prodémocratie « Écoutez ma voix »
  • Mémoires sur le projet de loi C-377 à l’intention du gouvernement
  • La FCE a coparrainé récemment, avec la Fondation canadienne des droits du travail, le SNEGSP et les TUAC Canada, une conférence internationale sur le thème « Les droits des travailleurs et travailleuses et leur impact sur la démocratie, l’égalité économique et la justice sociale » qui a eu lieu à Toronto.

Principes directeurs de la FCE sur ce thème

Négociation collective (article 2 de la section 2 des principes directeurs, Guide de la FCE)

Rôle et fonctions de la FCE (article 3 de la section 1 des principes directeurs, Guide de la FCE)

Documentation

FROESE-GERMAIN, Bernie. « Droits des travailleurs et travailleuses, inégalité et démocratie », revue Perspectives de la FCE, [En ligne], novembre 2013.

FÉDÉRATION CANADIENNE DES ENSEIGNANTES ET DES ENSEIGNANTS. Droits des travailleurs et travailleuses, inégalité et démocratie, Recherche et Information, juillet 2013 (document de fond), [En ligne].

SRAN, Garry, et autres. Les syndicats sont importants : Comment la capacité des syndicats ouvriers de réduire l’inégalité de revenu et d’influencer la politique gouvernementale a été affectée par la législation régressive du travail, Fondation canadienne pour les droits du travail, Ottawa, [En ligne], mars 2013.

THE MANITOBA TEACHERS’ SOCIETY — Site Web d’Union Watch, [En ligne].
(en anglais seulement).

CENTRE CANADIEN DE POLITIQUES ALTERNATIVES — Site Web de Labour Matters, [En ligne].
(en anglais seulement).