Version PDF

enfant pleurant dans les bras de sa mère

Rôle de la FCE

Éliminer la pauvreté chez les enfants a toujours été et continue d’être une priorité de la FCE.

Objectifs de la FCE en matière d’action politique

Mettre en valeur l’action politique de la FCE, conformément aux directives du Conseil d’administration.

Messages clés

Soutenir les familles : la réduction de la pauvreté chez les enfants

  • Plus d’un enfant canadien sur sept vit dans la pauvreté — dans un des pays les plus riches du monde. Le Conference Board du Canada indique que, malgré un certain succès initial en matière de réduction de la pauvreté infantile à partir du milieu des années 1980 jusqu’au milieu des années 1990, le taux de pauvreté des enfants a augmenté entre le milieu des années 1990 et la fin des années 2000 pour s’établir à 15,1 %, ce qui classe le Canada 15e parmi 17 pays semblables.
  • Certains groupes vulnérables, soit les peuples autochtones (un enfant des Premières Nations sur quatre vit dans la pauvreté), les nouveaux immigrants et immigrantes et les communautés raciales, les familles monoparentales dirigées par une femme et les personnes handicapées, continuent d’enregistrer des taux de pauvreté plus élevés que d’autres groupes.
  • Selon le Conference Board, l’inégalité des revenus au Canada a augmenté au cours des 20 dernières années et, depuis 1990, les Canadiens et Canadiennes les plus riches ont vu leur part du revenu national total augmenter, tandis que les groupes les plus pauvres et à revenu moyen ont vu la leur diminuer. Il est de plus en plus reconnu dans le monde que l’inégalité des revenus peut nuire à l’économie.
  • L’impact négatif de la pauvreté sur l’apprentissage et le développement des élèves est bien établi.
  • Les couts socioéconomiques de l’inaction en matière de réduction de la pauvreté s’élèvent à des milliards de dollars annuellement.
  • La réduction de la pauvreté est fondamentalement une question liée aux droits de la personne. Les Nations Unies font observer qu’une stratégie de réduction de la pauvreté fondée sur les droits de la personne reconnait que la pauvreté, en plus d’être la cause d’un manque de ressources économiques et matérielles, contribue à l’exclusion sociale et porte atteinte à la dignité humaine.
  • Les répercussions positives des paiements de transfert du gouvernement pour la réduction du taux de pauvreté sont importantes.
  • Certains progrès au chapitre de la réduction de la pauvreté ont été réalisés à l’échelle provinciale. Sept des dix provinces ont mis en place des plans ou des stratégies de réduction de la pauvreté. Nous croyons fermement que le moment est venu pour le gouvernement fédéral de faire preuve d’un leadership fort par rapport à cette question.

La profession enseignante du Canada prie instamment le gouvernement fédéral de faire ce qui suit :

  • Prendre un engagement à l’égard d’une stratégie fédérale globale de réduction de la pauvreté au Canada assortie d’un calendrier et de cibles réalistes, et élaborée en consultation avec les gouvernements provinciaux et territoriaux, les gouvernements et organismes autochtones, les organisations non gouvernementales et les personnes vivant dans la pauvreté;
  • Rétablir et élargir l’admissibilité à l’assuranceemploi afin de mieux soutenir les personnes ayant perdu leur emploi, notamment en assouplissant les conditions d’admissibilité, en prolongeant la durée des prestations et en les augmentant;
  • Bonifier la Prestation fiscale canadienne pour enfants (PFCE), qui atteint actuellement 3 582 $ par enfant, pour la faire passer à 5 300 $ par enfant;
  • Élaborer une stratégie nationale sur le logement et l’élimination de l’itinérance, et veiller à ce que cette stratégie mentionne le droit à un logement convenable et contienne des cibles, un calendrier et des mesures de responsabilisation;
  • Remplacer la Prestation universelle pour la garde d’enfants (PUGE) par un système universel de garde d’enfants et d’éducation qui consacre des fonds à des initiatives de haute qualité en matière de garde, d’intervention précoce et de préparation à l’apprentissage pour tous les enfants;
  • S’attaquer à l’inégalité croissante des revenus et répondre aux besoins des familles à faible revenu en rétablissant l’équité du système d’imposition du Canada.

Action menée présentement par la FCE dans ce dossier

  • Participation à la campagne « Tenir la promesse : Partenariat pour mettre fin à la pauvreté chez les enfants et les jeunes » en partenariat avec la coalition Keep the Promise et Campagne 2000.
  • Ces dernières années, la FCE a rédigé des articles et d’autres publications sur le thème de la pauvreté chez les enfants. La FCE a aussi préparé des mémoires et des documents d’information sur la pauvreté en vue des activités qu’elle mène tous les ans à l’occasion de la Journée sur la Colline (la plus récente ayant eu lieu au printemps de 2013) ainsi que pour les comités sénatoriaux et autres du gouvernement.
  • La FCE est une membre active de Campagne 2000, de la campagne Dignité pour touTEs pour un Canada sans pauvreté (coordonnée par Canada sans pauvreté et Citoyens pour une politique juste) et de l’Alliance nationale pour l’enfance et la jeunesse.

Principes directeurs de la FCE sur ce thème

L’enfance et la pauvreté (article 5 de la section 5, Santé et bienêtre, des principes directeurs, Guide de la FCE)

Rôle et fonctions de la FCE (article 3 de la section 1 des principes directeurs, Guide de la FCE)

Documentation

FÉDÉRATION CANADIENNE DES ENSEIGNANTES ET DES ENSEIGNANTS. La réduction de la pauvreté des enfants, documents d’information préparés en vue de la Journée sur la Colline de 2013, [En ligne].

CAMPAGNE 2000. Nécessaire : Un plan d’action fédéral pour éliminer la pauvreté des enfants et des familles au Canada — Rapport 2012 sur la pauvreté des enfants et des familles au Canada, Toronto, [En ligne], 2012.

LE CONFERENCE BOARD DU CANADA. How Canada Performs: A Report Card on Canada, Ottawa, [En ligne], 2013.

DIGNITÉ POUR TOUTES : LA CAMPAGNE POUR UN CANADA SANS PAUVRETÉ. [En ligne].
(en anglais seulement)