Trois porte-parole de la profession enseignante sont honorés par leurs pairs à une assemblée nationale

Le 13 juillet 2007

Toronto – Une éducatrice et deux éducateurs reçoivent cette année le Prix spécial de la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE) qui souligne la précieuse contribution de personnes représentant la population enseignante à la promotion de la profession et, par extension, de l’éducation publique. Le président de la FCE, Winston Carter, a présenté ce prix aujourd’hui à l’occasion de l’Assemblée générale annuelle de la FCE qui se déroule à Toronto.

Burris Devanney

Burris Devanney a travaillé comme enseignant au Nigeria de 1965 à 1967. C’est une expérience qui a profondément influencé sa carrière et sa vie. En 1981, il a rempli une brève affectation au Ghana et, par la suite, un poste de deux ans en Gambie. De retour à Halifax pour y enseigner en 1985, Burris a invité un groupe d’élèves du palier secondaire à participer au « Projet Gambie », une initiative de développement international comportant l’échange d’élèves canadiens et ouest-africains. Les projets éducatifs de développement qui ont suivi cette première initiative ont mené à la fondation de la Nova Scotia - Gambia Association (NSGA), organisation dont Burris est devenu secrétaire exécutif dès sa création en 1989.

Au cours des deux dernières décennies, plus de 800 Canadiennes et Canadiens ont travaillé à des projets de la NSGA, allant de l’établissement d’un programme universitaire d’éducation permanente qui a fourni des programmes de premier cycle en Gambie, lesquels ont jeté les bases de la création de la University of Gambia, à un modèle d’éducation sanitaire des pairs pour contrer le VIH/sida, la malaria, la tuberculose et d’autres problèmes de santé en Gambie et en Sierra Leone. Plus de 6 000 élèves du palier secondaire en Gambie ont obtenu une formation en éducation sanitaire des pairs. Ce programme est efficace, à preuve : c’est en Gambie que le taux d’infection par le VIH/sida est le plus bas en Afrique subsaharienne.

Tout au long de sa carrière, Burris Devanney a montré à ses élèves, à sa communauté et au monde entier comment se servir de l’éducation pour autonomiser les gens et faciliter le changement. Le travail de toute sa vie constitue un exemple exceptionnel de la différence considérable que peut faire dans le monde une enseignante ou un enseignant dévoué.

Jan Eastman

Jan Eastman a reçu son diplôme d’enseignement de la University of Tasmania. Après s’être établie en Colombie Britannique, elle a enseigné au palier secondaire et a entrepris de défendre ardemment les intérêts des enfants ayant des troubles d’apprentissage. De 1970 à 1992, Jan s’est impliquée dans les affaires de l’organisation de l’enseignement de la Colombie-Britannique, d’abord comme présidente de l’association locale, puis comme membre du Comité exécutif et plus tard comme seconde vice-présidente de la FECB. En 1995, elle a dirigé son attention sur les affaires nationales à titre de vice-présidente, de présidente désignée et, entre 1997 et 1999, de présidente de la FCE. Pendant cette période, Jan s’est intéressée à la défense des droits à l’échelon international. En tant que représentante régionale de l’Amérique du Nord et des Antilles, elle a siégé au Bureau exécutif de l’Internationale de l'Éducation (IE). En 2006, elle est devenue secrétaire générale adjointe de l’IE.

Jan Eastman s’est avérée une défenseure efficace et infatigable d’un enseignement de qualité et de l’éducation publique sur la scène locale, provinciale, nationale et internationale. Son engagement indéfectible à l’égard de l’éducation permanente et de l’éducation publique a contribué à améliorer la vie d’un nombre incalculable d’enfants au Canada et à l’étranger.

Derwyn Crozier-Smith

Derwyn Crozier-Smith était un radical déclaré qui s’intéressait vivement aux sciences sociales lorsqu’il a commencé sa carrière dans l’enseignement. Il a obtenu un premier poste d’enseignement à Oxbow (Saskatchewan), où il a exercé ultérieurement les fonctions de directeur d’école et de membre du conseil municipal. Il a accepté par la suite un poste de directeur à Aberdeen, ville dont il est devenu maire. Derwyn a toujours participé à la vie de sa communauté, que ce soit à titre de représentant élu, de membre du Conseil de loisirs ou de la Chambre de commerce ou encore de chef de groupes scouts. En 1983, il est devenu adjoint exécutif de la Fédération des enseignantes et des enseignants de la Saskatchewan (FES), poste qu’il a occupé pendant dix ans avant de devenir secrétaire général adjoint, puis secrétaire général jusqu’à son départ à la retraite en 2003.

Derwyn a à son actif à la FES de nombreuses réalisations. Il a supervisé la réorganisation interne des procédés et des services et l’agrandissement du siège social de la Fédération — initiatives qui ont marqué une nouvelle étape dans la croissance et l’évolution vers la maturité de la FES. Il a guidé le personnel enseignant dans des rondes difficiles de négociation collective, y compris la première grève provinciale du corps enseignant en Saskatchewan. Derwyn a mené des négociations visant à établir pour les membres un régime de santé administré par la Fédération, collaboré avec des partenaires en éducation pour intensifier le recrutement et le maintien en poste d’administratrices et d’administrateurs scolaires, et aidé le Comité d’examen de la gestion à établir des orientations positives en vue du changement organisationnel. Outre ses fonctions administratives, Derwyn a continué à se livrer à des recherches et à l’élaboration de programmes reflétant l’intérêt qu’il a manifesté tout au long de sa carrière pour un meilleur appui aux enseignantes et enseignants débutants.

Derwyn Crozier-Smith a consacré sa carrière à l’amélioration de la profession enseignante. Son solide leadership en éducation et dans les affaires communautaires a contribué à faire avancer les intérêts du personnel enseignant et de la population en général sur la scène locale et provinciale.

La FCE est la porte-parole nationale de 220 000 enseignantes et enseignants du Canada par rapport à l’éducation et à des questions sociales connexes. Elle compte des organisations Membres dans l’ensemble des provinces et des territoires du Canada. La FCE (http://ww.ctf-fce.ca) adhère également à l’organisation internationale de la profession enseignante, l’Internationale de l'Éducation (http://www.ei-ie.org).

-30-

Commentaires :

Winston Carter, président de la FCE, 613-232-1505

Renseignements :

Linda Hiles, directrice des Communications par intérim, 613-232-1505,
poste 130, jusqu’au 11 juillet, et 613-614-5658 du 11 au 14 juillet 2007