L’organisation nationale de la population enseignante honore deux éducateurs à une cérémonie de remise de prix à Moncton

Le 10 juillet 2008

(Service de nouvelles de la FCE — Moncton, N.-B.) Un défenseur de l’éducation de l’Alberta et un porte-parole de l’Ontario recevront cette année le Prix spécial de la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE). Ce prix souligne la précieuse contribution de personnes représentant la population enseignante à la promotion de la profession et, par extension, de l'éducation publique. La présidente de la FCE, Emily Noble, remettra ce prix demain à l’occasion d’une cérémonie qui se déroulera dans le cadre de l’Assemblée générale annuelle de la Fédération à Moncton (Nouveau-Brunswick).

Voici les détails de la cérémonie des prix de la FCE :

  Date : Le vendredi 11 juillet 2008
  Heure : 11 h 30
  Lieu : Salle de bal B et C, Hôtel Delta Beauséjour,
Moncton (Nouveau-Brunswick)
  Description : Présentation du Prix spécial de la FCE, du Prix de promotion de l’éducation publique et du Prix du mérite exceptionnel en éducation autochtone

Les lauréats de cette année du Prix spécial de la FCE sont :

Myer Horowitz, Ph.D

Myer Horowitz, Ph.D s’est avéré un défenseur infatigable des politiques éducatives destinées à aider les jeunes. Il s’intéresse depuis bien longtemps à l'éducation et au développement de la petite enfance. Il a éliminé les cloisons entre les différentes disciplines, pour s’occuper des enfants partout. Il a travaillé comme enseignant en salle de classe, professeur, doyen et professeur d’université pour atteindre sa vision. M. Horowitz est actuellement professeur émérite en éducation et président émérite (University of Alberta) ainsi que professeur associé en éducation (University of Victoria).Tout au long de sa longue carrière en Alberta, M. Horowitz a épousé la cause du corps enseignant et défendu fortement l’autonomie professionnelle de ce dernier auprès du public et du gouvernement.

Roger Régimbal

En 36 ans de carrière, Roger Régimbal a travaillé sur tous les fronts à défendre la population enseignante et l’enseignement public et à promouvoir la profession enseignante. Roger s’est également employé à servir ses collègues en œuvrant au sein de l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO), de la Fédération des enseignants et des enseignantes de l’Ontario (FEO) et de la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE). Roger croit profondément que « le bien des enfants passe par le bien-être des enseignantes et des enseignants ». Animé par cette conviction, il n’a ménagé ni temps ni énergie pour promouvoir la réussite des élèves et le mieux-être de ses collègues. Roger continue de servir les membres de la profession enseignante par son travail bénévole au sein de la FCE.

La FCE est la porte-parole nationale de 220 000 enseignantes et enseignants du Canada par rapport à l’éducation et à des questions sociales connexes. Elle compte des organisations Membres dans l’ensemble des provinces et des territoires du Canada. La FCE (http://www.ctf-fce.ca) adhère également à l'organisation internationale des membres de la profession enseignante, soit l'Internationale de l'Éducation (http://www.ei-ie.org).

-30-

Commentaires : Emily Noble, présidente de la FCE, 613-899-4209 (cell.)

Personne-contact : Francine Filion, directrice des Communications, 613-899-4247 (cell.)