Avis aux médias — Des porte-parole de la profession enseignante discuteront d’un projet de principe directeur en matière de cyberintimidation à leur assemblée annuelle à Toronto

Le 05 juillet 2007

Ottawa – La Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE) tiendra son Assemblée générale annuelle (AGA) à Toronto la semaine prochaine, du 11 au 14 juillet, à l’Hôtel Courtyard Marriott Downtown Toronto pour discuter de questions importantes d’actualité liées à l’éducation, dont les conséquences de la cyberintimidation pour le personnel enseignant et l’apprentissage scolaire.

« L’élément qui a eu l’incidence la plus remarquable sur l’enseignement est la création de nouvelles technologies », affirme le président de la FCE, Winston Carter. « Malgré, dit-il, les avantages que peut avoir la présence accrue des technologies électroniques dans nos milieux d’enseignement et d’apprentissage, il y a de plus en plus de preuves qu’elles portent atteinte de manière phénoménale et inacceptable aux droits et à la vie privée des personnes. Le courrier électronique, la téléphonie cellulaire, la messagerie alphabétique, la messagerie instantanée et les sites de réseautage personnel servent trop souvent de supports à des comportements malveillants, délibérés et répétitifs ayant pour but de faire du mal à autrui. On appelle ce type de comportements « cyberintimidation », et c’est un phénomène qui peut rapidement échapper à tout contrôle.

« La solution, c’est que tout le monde collabore, que les élèves, les parents, le personnel enseignant, les organismes d’application de la loi, les décisionnaires et les législateurs unissent leurs efforts pour contrecarrer les mauvaises retombées de la technologie dans les classes afin que nos enseignantes et nos enseignants puissent enseigner et nos élèves s’instruire à l’abri de toute intimidation, y compris de celle qui commence à se propager dans le cyberespace. »

Les échanges qui auront lieu au cours de la prochaine AGA vont aider la FCE à préparer sa réponse à cet enjeu et prépareront le terrain à de futurs efforts de collaboration à l’échelle nationale.

Discussion at the upcoming AGM will help determine CTF’s response to this issue and lay the groundwork for future collaborative efforts at the national level.

Séances ouvertes aux médias :

Le jeudi 12 juillet

19 h

Salutations de Jan Eastman, secrétaire générale, Internationale de l'Éducation

19 h 30

Allocution du président de la FCE, Winston Carter, sur le thème « L’enseignement au cœur de l’apprentissage »

Le vendredi 13 juillet

9 h

Résolution pour l’adoption d’un principe directeur sur la technologie des communications : délibérations sur l’élaboration d’un principe directeur relatif au bon usage par les élèves, les membres de la profession enseignante, les parents et le public en général des nouvelles technologies de la communication, y compris le courrier électronique, Internet 2, les blogues, les sites de réseautage personnel, la messagerie alphabétique et la téléphonie cellulaire, dans leur application à l’école et dans la vie professionnelle du personnel enseignant et de direction.

11 h 45.

Prix spécial en hommage à trois chefs de file remarquables en éducation qui, par leur professionnalisme, leur créativité et leur dévouement, ont fait avancer la profession enseignante au Canada.

Prix de promotion de l’éducation publique destiné à récompenser une personne étrangère à la profession enseignante qui a grandement contribué à promouvoir l’éducation publique au Canada.

Le samedi 14 juillet

10 h 40

Élection de quatre personnes à la vice-présidence pour un mandat d’un an

L’AGA de la FCE, organe décideur le plus important de la fédération nationale, est tenue annuellement pour faire état des activités de la dernière année et établir le budget, les priorités et les activités pour l’année à venir. Elle engage les délégués et déléguées des organisations Membres dans des débats et discussions sur des dossiers clés et des résolutions qui ont une incidence sur l’éducation publique, les élèves et le corps enseignant à l’échelle nationale.

La FCE est la porte-parole nationale de 220 000 enseignantes et enseignants du Canada par rapport à l’éducation et à des questions sociales connexes. Elle compte des organisations Membres dans l’ensemble des provinces et des territoires du Canada. La FCE (http://ww.ctf-fce.ca) adhère également à l’organisation internationale des membres de la profession enseignante, soit l’Internationale de l'Éducation (http://www.ei-ie.org).

-30-

Commentaires :

Winston Carter, président de la FCE, 613-232-1505

Renseignements :

Linda Hiles, directrice des Communications par intérim, 613-232-1505, poste 130 jusqu’au 11 juillet, et 613-614-5658, du 11 au 14 juillet 2007