Des prix honorent des porte-paroles de la profession enseignante pour leurs efforts soutenus et prolongés en matière d’éducation et d’action pour la justice sociale

Le 11 juillet 2013

Ottawa… Une professeure de la University of Saskatchewan et militante contre l’oppression et le racisme ainsi qu’un porte-parole de longue date de la profession enseignante de l’Est de l’Ontario ont reçu le Prix spécial de 2013 de la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE). Ce prix annuel reconnait les services méritoires rendus à l’éducation ou à la profession enseignante à l'échelle provinciale, territoriale, nationale et internationale. Le prix de cette année a été remis aujourd’hui à l’occasion de l’Assemblée générale annuelle de la FCE, à l’Hôtel Marriott, au centre-ville d’Ottawa.

« Gene Lewis et Verna St. Denis font un travail très différent, mais ils ont tous deux voué leur vie professionnelle à la justice sociale et à l’équité de façon admirable, indique Paul Taillefer, président de la FCE. Il est inspirant de voir des éducateurs et éducatrices consacrer autant d’efforts et de temps à leurs pairs et à leur communauté. »

Gene Lewis a été mis en candidature par la Fédération des enseignantes et des enseignants de l'élémentaire de l'Ontario (FEEO) en raison de son dévouement de longue date à l’égard des droits et de l’engagement des membres du personnel enseignant sur la scène provinciale et nationale. M. Lewis est membre du Conseil d’administration de la FCE depuis 22 ans et est porte-parole de la FEEO depuis 1998 en tant que secrétaire général. Il a commencé à enseigner en 1968 et a travaillé tant à Hamilton qu’à London. En 1991, il est devenu président de la Fédération des enseignantes et des enseignants des écoles publiques de l’Ontario (FEEPO) et a rempli trois mandats en cette qualité, ce qui fait de lui la personne ayant occupé le plus longtemps la présidence de la FEEPO. Au cours de ses nombreuses années en tant que représentant de la population enseignante, M. Lewis a aidé les enseignantes et enseignants de l’élémentaire de l’Ontario à traverser des temps turbulents et difficiles et les a menés avec succès vers une négociation solide, des programmes de perfectionnement professionnel et un engagement à l’égard de la justice sociale.

Verna St. Denis a été mise en candidature par la Fédération des enseignantes et des enseignants de la Saskatchewan pour son dévouement à l’égard de l’éducation antioppression et antiracisme dans les universités et les écoles. Elle a reçu son doctorat de la Stanford University et est maintenant professeure agrégée à la Faculté d’éducation de la University of Saskatchewan. Elle mène des recherches et des analyses historiques et, chaque année, elle sensibilise des centaines d’étudiants et d’étudiantes au rôle envahissant de l’oppression et du racisme dans nos communautés. Mme St. Denis est une militante influente qui collabore avec les décisionnaires et les éducateurs et éducatrices afin de donner un degré de priorité élevé aux changements dans les pratiques pédagogiques et liés au programme d’études.

La Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants est une alliance de près de 200 000 enseignantes et enseignants aux paliers élémentaire et secondaire provenant de 16 organisations, soit 15 organisations Membres et un Membre affilié, de tout le Canada. Suivez la FCE sur Twitter : @CanTeachersFed et @EnseigneCanada.

-30-

Porte-parole :

Paul Taillefer, président de la FCE

Contact :

Francine Filion, directrice des Communications, 613-688-4314 (bureau) ou 613-899-4247 (cell.)