Lancement d’un documentaire vidéo
Non au travail des enfants! Oui à l’éducation!

Le 12 juin 2008

(Service de nouvelles de la FCE — Ottawa) Le 12 juin, Journée mondiale de lutte contre le travail des enfants, les membres de la profession enseignante du Canada et du monde entier exhortent les gouvernements à assurer une éducation de qualité à tous les enfants et un travail décent à leurs parents.

La Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE), en tant que membre de l’Internationale de l'Éducation (IE), élève la voix de concert avec les éducatrices et éducateurs des quatre coins du monde pour affirmer qu’une éducation de qualité est la solution au fléau du travail des enfants.

« Les enfants sont censés rester et travailler à l’école », déclare la présidente de la FCE, Emily Noble. « À titre de citoyennes et de citoyens du monde et comme enseignantes et enseignants, nous devons sensibiliser le public à l’importance de l’éducation comme droit fondamental de la personne. L’avenir des enfants dépend du respect de leur droit à l’éducation maintenant. »

Un nombre choquant de 200 millions d’enfants à l’échelle internationale sont forcés de travailler dans les champs, les usines, les mines, les ateliers de misère et même les rues. Bien que le nombre d’enfants exploités sous les pires formes de travail des enfants ait diminué ces dernières années, le problème demeure énorme et les enseignantes et enseignants sont résolus à faire leur part pour s’y attaquer.

« En tant qu’éducatrices et éducateurs, il nous incombe clairement de défendre le droit de chaque enfant à une éducation publique de qualité. Il faut donc chercher des solutions au problème du travail des enfants et élaborer des stratégies afin de faire sortir les enfants du milieu de travail et de les faire entrer à l’école, là où ils devraient être », de dire Fred van Leeuwen, secrétaire général de l’Internationale de l’Éducation (IE), la fédération syndicale qui représente 30 millions de membres du personnel enseignant et de l’éducation partout dans le monde.

Afin de marquer la Journée mondiale de lutte contre le travail des enfants, l’IE a réalisé un nouveau documentaire vidéo mettant en vedette un programme fort réussi qui a été mis en œuvre par le Syndicat national de l’enseignement du Maroc. Dans ce pays seulement, quelque 320 000 enfants abandonnent l’école chaque année pour travailler dans le service domestique, en agriculture, dans les industries artisanales et dans de pires contextes.

Depuis trois ans, militantes et militants syndicaux s’évertuent à prévenir le travail des enfants en réduisant le taux de décrochage dans cinq écoles élémentaires situées dans des quartiers pauvres de la ville de Fez. Grâce à des améliorations scolaires, à la prestation d’une éducation aux parents, au perfectionnement professionnel de la population enseignante, à l’extension des services à la communauté et à l’exercice de pressions politiques, ils ont réussi à accroître considérablement le nombre d’enfants qui restent à l’école.

Première parution dans le cadre du nouveau projet de vidéos de l’IE pour les syndicats en éducation, le documentaire a pour titre Non au travail des enfants! Oui à l’éducation! Pour le visionner, veuillez vous rendre à : http://www.ei-ie.org/childlabour/fr/calendarshow.php?id=69&theme=childlabour
(disponible uniquement en anglais)

La FCE est la porte-parole nationale de 220 000 enseignantes et enseignants du Canada par rapport à l'éducation et à des questions sociales connexes. Elle compte des organisations Membres dans l'ensemble des provinces et des territoires du Canada ainsi qu’un Membre affilié en Ontario. La FCE (http://www.ctf-fce.ca) adhère également à l'organisation internationale des membres de la profession enseignante, soit l'Internationale de l'Éducation (http://www.ei-ie.org).

 

Commentaires :
Emily Noble, présidente de la FCE, 613-688-4300
Contact avec les médias :
Francine Filion, directrice des Communications, 613-688-4314
Information sur les programmes internationaux :
Barbara MacDonald, directrice des Programmes internationaux de la FCE, 613-688-4304
Pour plus de renseignements au sujet du travail de l’Internationale de l’Éducation sur cette question, veuillez communiquer avec :
Nancy Knickerbocker, coordinatrice des Communications de l’IE, à (+32) 2-224-0681