« L’ÉDUCATION, UN DROIT HUMAIN » Les enseignants et enseignantes implorent les gouvernements de respecter leurs engagements en faveur d’une éducation publique gratuite et de qualité pour tous et toutes

Le 12 avril 2007
Ottawa – La Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE) ajoute la voix de ses membres aux appels qui fusent du monde entier durant la Semaine mondiale d'action, du 23 au 29 avril. Des centaines de milliers de parents, d'élèves, de militants et militantes ainsi que de membres de la profession enseignante demanderont aux gouvernements et aux organismes internationaux de tenir leur promesse d'assurer à tous les enfants une éducation de qualité à laquelle ils ont fondamentalement droit. A l'heure actuelle, plus de 80 millions d'enfants partout dans le monde n'ont pas accès à l'éducation.

En avril 2000, lors du Forum mondial sur l'éducation tenu à Dakar, au Sénégal, 191 gouvernements se sont engagés à offrir L'éducation pour tous et toutes d'ici 2015. Le Canada, qui a signé l'entente, est encore bien loin de l'objectif qui consiste à consacrer 0,7 p. 100 de son revenu national brut (RNB) à l'aide publique au développement outre-mer, qui englobe l'aide à l'éducation.

« Imaginez notre monde si tous les enfants pouvaient terminer l'école; si les millions d'enfants qui ne peuvent aller à l'école en ce moment avaient la chance d'avoir un enseignant ou une enseignante qui serait leur source d'inspiration, alimenterait leurs rêves et nourrirait leur intelligence. Nous pourrions leur donner cette chance, soit la possibilité de participer à la vie démocratique, de préserver leur famille de la maladie, de communiquer en temps de conflits, de devenir des citoyens et citoyennes du monde", affirme Winston Carter, président de la FCE. "Il est temps que le Canada fasse sa part et respecte l'engagement qu'il a pris à Dakar. »

La FCE fait la promotion d'une éducation publique de qualité et financée par l'Etat au Canada et dans le monde depuis plus de 80 ans.

« L'éducation est un droit incontestable et inhérent à tous les êtres humains, mais c'est aussi un moyen de réalisation : elle offre aux enfants et aux adultes les connaissances et les compétences nécessaires pour mener une vie digne et contribuer à la société, ajoute M. Carter. Nous sommes à mi- chemin de la réalisation des objectifs de L'éducation pour tous et toutes, nous n'avons pas encore atteint les objectifs, et le temps file. Nous voulons savoir ce que le gouvernement actuel entend faire pour que le Canada atteigne son objectif d'aide internationale consacrée à l'éducation. »

Les membres du Conseil d'administration et les porte-parole de la profession enseignante de la FCE rencontreront les députées et députés les 16 et 17 avril pour discuter des objectifs de L'éducation pour tous et toutes et d'autres sujets liés aux engagements internationaux et nationaux du Canada envers l'éducation.

La FCE est la porte-parole nationale de 220 000 enseignantes et enseignants du Canada par rapport à l'éducation et à des questions sociales connexes. Elle compte des organisations Membres dans toutes les provinces et tous les territoires du Canada. La FCE adhère également à l'organisation internationale des membres de la profession enseignante, soit l'Internationale de l'Education.

-30-

Renseignements:

Linda Hiles, directrice des Communications par intérim, (613) 232-1505, poste 130;

Commentaires:

Winston Carter, président de la FCE;

Historique:

Barbara MacDonald Moore, directrice des Programmes internationaux, (613) 232-1505, poste 123