La présidente de la FCE, Mary-Lou Donnelly, reconnue comme l’une des 100 Canadiennes les plus influentes en 2010

Le 29 novembre 2010

Les prix du Top 100 rendent hommage aux Canadiennes qui se distinguent comme chefs de file

Toronto…. La Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE), qui représente près de 200 000 membres du personnel enseignant au pays, est très fière que sa présidente, Mary-Lou Donnelly, figure au prestigieux Top 100 : Les Canadiennes les plus influentes de 2010, dans la catégorie « Professionnelles ».

« Je suis très touchée de recevoir ce prix et je m’estime heureuse d’avoir été influencée, tout au long de ma carrière, par de si nombreuses collègues enseignantes qui ont contribué à bâtir une société canadienne prospère et bienveillante », indique Mary-Lou Donnelly, présidente de la FCE et lauréate.

Les prix du Top 100 : Les Canadiennes les plus influentes, les plus prestigieux en leur genre au Canada, sont remis à des femmes qui se distinguent en tant que chefs de file dans les secteurs public et privé ainsi qu’au sein d’organismes sans but lucratif. Mme Donnelly se joint à une communauté de 522 femmes de partout au Canada qui ont reçu une telle reconnaissance. La liste des lauréates de 2010 figure à l’adresse suivante : www.top100women.ca.

Mary-Lou Donnelly, dont le mandat à titre de présidente de la FCE a débuté en 2009 et prendra fin en 2011, est une ancienne présidente de la Nova Scotia Teachers’ Union (2004-2008). Elle est titulaire de diplômes de la Acadia University (baccalauréat ès arts), de la Dalhousie University (baccalauréat en éducation) et de la Saint Mary's University (maîtrise). Au cours de sa carrière d’enseignante et d’administratrice, qui s’étend sur 25 ans, elle a enseigné le programme de base de français, le programme d'immersion en français, l'allemand et l'anglais aux paliers élémentaire, secondaire de cycle inférieur et secondaire de cycle supérieur.

Comptant de nombreuses réalisations, Mary-Lou Donnelly est notamment membre fondatrice de la Coalition contre la violence en milieu de travail — groupe de pression provincial composé de syndicats du secteur public de la Nouvelle-Écosse — qui a aidé à faire adopter les lois relatives à la lutte contre la violence psychologique, verbale et physique en milieu de travail. Elle s’intéresse vivement aux questions de justice sociale dans une perspective tant nationale qu’internationale, en particulier la pauvreté des enfants, la traite de personnes, les questions féminines et la réalisation des objectifs du Millénaire à l’égard de « L’éducation pour tous et toutes » adoptés par les Nations Unies. Elle est la porte-parole de la Fédération pour ce qui est de toutes les questions liées à l’éducation et au personnel enseignant au Canada. En 2005, elle a reçu le prix Femmes d’excellence du Club progrès du Canada.

<">« Chaque année, nous rendons hommage aux dirigeantes exceptionnelles du Canada », indique Pamela Jeffery, fondatrice du Réseau des femmes exécutives. « Toutes ont des réalisations remarquables à leur actif, et le Top 100 souligne leur réussite et la façon dont elles soutiennent leurs communautés, leurs entreprises et leurs employées et employés. La communauté du Top 100 constitue un puissant groupe de femmes qui sont au sommet de leur profession, qui incarnent la réussite et qui donnent à la prochaine génération de femmes les moyens de propulser leur carrière vers les plus hauts sommets. »

La présidente de la FCE recevra son prix ce soir pendant le Gala du Top 100 qui aura lieu au Allstream Centre, à Toronto. Ce gala couronne toute une journée de célébrations offrant aux lauréates du Top 100 une matinée unique de réseautage et de perfectionnement professionnel, suivie d’un sommet qui donnera aux personnes participantes l’occasion de rencontrer les lauréates et de participer à des séances de perfectionnement professionnel en après-midi. Le thème du sommet de cette année est « La force par la collaboration et la connectivité ». Pour plus d’Information : www.top100women.ca.

À propos du Réseau des femmes exécutives

Le Réseau des femmes exécutives (RFE) représente l’auditoire féminin le plus influent du Canada. Le RFE est un chef de file canadien par rapport à l’avancement et à la reconnaissance des femmes qui occupent des postes de cadres en milieu de travail. En pleine croissance depuis 1997, le RFE répond aux besoins d’un nombre grandissant de femmes gestionnaires au Canada. Au cours de l’automne 2008, le RFE a franchi les premiers pas vers une communauté internationale de leadership au féminin avec l’ouverture d’un bureau en Irlande. Le RFE offre maintenant à 16 000 membres du Canada et de l’Irlande des programmes novateurs axés sur le réseautage, le mentorat et le perfectionnement professionnel. Le RFE est membre fondateur du Conseil canadien pour la diversité administrative (CCDA), dont la mission est de promouvoir la diversité administrative dans les secteurs public et privé. Pour plus d’information : www.wxnetwork.com ou www.top100women.ca.

Pour obtenir de plus amples renseignements ou demander une entrevue, veuillez communiquer avec les personnes suivantes :

Francine Filion, directrice des Communications de la FCE, 613-899-4247 (cell.) ou 613-232-1505 (bureau)

ou

Sarah Thompson, 416-361-1475, poste 235, sthompson@wxnetwork.com