Parti libéral du Canada - Les conservateurs s’en prennent aux enseignants en coupant le programme d’éducation planétaire

Le 04 février 2011
Pour diffusion immédiate
Le 4 février 2011


Les conservateurs s’en prennent aux enseignants en coupant le programme d’éducation planétaire

OTTAWA – Le Parti libéral du Canada se joint aux enseignants du Canada contre la décision soudaine des conservateurs de Stephen Harper de mettre fin au Programme d’éducation internationale de renommé de la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants [FCE], partenariat qui existe depuis 50 ans et qui a aidé les enseignants canadiens à offrir leur temps et leur expertise, à titre de bénévole, pour améliorer l’éducation et l’apprentissage dans les pays en voie de développement.

« En coupant le financement de ce programme, le gouvernement de Stephen Harper s’en est pris à tous les enseignants canadiens et à leur rôle de bénévole dans la promotion d’une meilleure éducation partout dans le monde, a déclaré le porte-parole libéral responsable de la Coopération internationale, Glen Pearson.

« Pendant plus de 50 ans, les enseignants de ce programme ont travaillé avec l’Agence canadienne de développement international [ACDI] afin de promouvoir, en tant que bénévoles, l’accès à une éducation de qualité en partageant leurs compétences et leur expertise avec des enseignants à l’étranger qui ont besoin de formation.

« La décision des conservateurs de couper le financement a compromis l’éducation de plus de 2 millions d’étudiants dans les pays en développement et a abandonné à leur sort quelque 13 000 enseignants. Après une coupure de 2 millions de dollars à leur financement annuel, la FCE a dû mettre à pied des employés dévoués qui appuyaient ce programme de bénévoles. »

« Les conservateurs prétendent que l’ACDI a rejeté le financement du programme car il ne correspond plus aux priorités du Canada relativement au développement international, ce qui est complètement faux, a expliqué aujourd’hui le député libéral, John McKay. Le programme de la FCE a reçu beaucoup d’éloges de l’ACDI, et la promotion de l’accès universel à une éducation de qualité est un pilier des engagements internationaux du Canada et fait partie des objectifs de développement du millénaire. »

Le Parti libéral du Canada, en solidarité avec les enseignants canadiens, les enseignants à l’étranger, les ministres de l’Éducation, les partenaires de la FCE et les réseaux d’éducation planétaire, demande au gouvernement conservateur d’expliquer son rejet du programme international de la FCE, de rendre publique la décision de l’ACDI ainsi que la demande et tous les documents connexes, et de rétablir le programme.

« Des rapports inquiétants ont fait surface et suggèrent que le gouvernement de Stephen Harper a peut être coupé le financement de la FCE pour tenter de réduire au silence les critiques négatives de la part de la FCE à l’égard du piètre bilan du gouvernement au chapitre de la pauvreté des enfants et le logement au Canada et la décision du gouvernement d’annuler la politique libérale des garderies et de l’éducation préscolaire.

« Les libéraux demandent au gouvernement conservateur de rétablir le financement de ce programme exceptionnel et d’offrir une explication honnête à la FCE et à tous les Canadiens en ce qui a trait au rejet de la proposition », a conclu M. Pearson.

-30-

Renseignements :

Bureau de Glen Pearson, député, 613-992-0805
Bureau de Hon. John McKay, député, 613-992-1447