La FCE souligne la Journée mondiale contre le travail des enfants et plaide pour une éducation accessible et de qualité

Le 12 juin 2015

OTTAWA – La Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE) célèbre la Journée mondiale contre le travail des enfants, le 12 juin, et plaide pour une éducation publique de qualité pour les enfants du monde entier comme élément clé de la solution multidimensionnelle à l’éradication de la pauvreté des enfants.

La première Journée mondiale contre le travail des enfants a été célébrée par l’Organisation internationale du Travail en 2002 afin d’attirer l’attention de la population sur les enfants travailleurs de notre monde et d’encourager l’abolition du travail des enfants.

« Le travail des enfants est une véritable honte pour la terre entière. Et pour venir à bout de ce fléau, il faut absolument conscientiser davantage la population à son sujet et éradiquer la pauvreté des enfants », indique la présidente de la FCE, Dianne Woloschuk.

« Avec l’éducation publique, les enfants ont des chances de triompher de l’adversité et d’échapper ainsi à des conditions de travail inhumaines, bref à vivre leur vie d’enfants. »

Le thème du Congrès mondial de l’Internationale de l'Éducation de cette année, qui se tiendra à Ottawa du 21 au 26 juillet, est « Mobilisation pour l’éducation de qualité — Une éducation de qualité pour un monde meilleur ». Dans le respect de ce thème, nous présenterons au Congrès des demandes précises en faveur de l’accessibilité de l’éducation à l’échelle internationale. Nous demanderons notamment que l’éducation soit reconnue comme un bien public et un droit de la personne, que les enseignantes et enseignants soient qualifiés et bien soutenus, et qu’une scolarité de 12 ans, dont 9 obligatoires, dans un système d’éducation de qualité financé par l’État soit considérée comme la norme mondiale.

« Avec ces demandes, nous franchirons un pas de plus vers l’élimination du cycle de la pauvreté chez les enfants et montrerons à ceux-ci que nous valorisons davantage leur épanouissement intellectuel que leur capacité à générer des profits. »

Du matériel pédagogique et de l’information supplémentaire sur les efforts de lutte contre le travail des enfants sont disponibles gratuitement sur le site Web de l’IE et le site Web de la FCE.

Fondée en 1920, la FCE est une alliance nationale d’organisations Membres représentant près de 200 000 enseignantes et enseignants de tout le Canada. Elle adhère à l’Internationale de l’Éducation (@eduint) qui représente près de 30 millions d’enseignantes et enseignants du monde entier. Suivez la FCE sur Twitter : @EnseigneCanada et@CanTeachersFed.

-30-

Commentaires :

Dianne Woloschuk, présidente de la FCE

Contact :

Francine Filion, directrice des Communications de la FCE, 613-899-4247 ou ffili@ctf-fce.ca