La Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants récompense l’excellence en éducation

Le 14 juillet 2016

MONTRÉAL – À l’occasion de son Assemblée générale annuelle (AGA), actuellement en cours à Montréal, la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE) décerne aujourd’hui trois prix, soit le Prix spécial, le Prix de promotion de l’éducation publique et le Prix du mérite exceptionnel en éducation autochtone, à quatre personnes d’exception.

Le premier Prix spécial de la FCE est décerné à Maureen Weinberger pour sa contribution à l’éducation et à la profession enseignante. Maureen Weinberger a été vice-présidente de la Fédération des enseignantes et des enseignants de l’élémentaire de l’Ontario (FEEO) et de la FCE, et a enseigné en salle de classe pendant 25 ans. Fière syndicaliste, elle lutte en faveur des droits du personnel enseignant et des droits des femmes en siégeant à divers comités. La FEEO a proposé la candidature de Maureen Weinberger pour son soutien indéfectible à la cause de l’équité et de la justice sociale.

Le second Prix spécial de la FCE est décerné à Beverley Park, qui travaille dans le domaine de l’éducation depuis plus de 30 ans. La Newfoundland and Labrador Teachers’ Association, dont Beverley Park est une fière employée, a proposé la candidature de celle-ci pour son action en faveur de l’éducation en français et du personnel enseignant francophone, ainsi que d’un meilleur accès à l’éducation. Au cours de sa carrière, Beverley Park s’est également employée à créer des associations d’enseignantes et enseignants viables dans des climats souvent hostiles. Elle a travaillé dans de nombreux pays afin d’aider les enseignantes et enseignants à développer leurs compétences et d’améliorer l’accès à l’éducation.

Le lauréat du Prix du mérite exceptionnel en éducation autochtone est Lloyd Bloomfield, qui a commencé sa carrière en tant que compagnon charpentier-menuisier ayant obtenu la mention Sceau rouge. Lloyd Bloomfield s’est ensuite dirigé vers le domaine de l’éducation où il travaille depuis maintenant 18 ans. Ancien enseignant de technologie de la construction, il est actuellement directeur adjoint à l’Amiskwaciy Academy, à Edmonton. Lloyd Bloomfield, dont la candidature a été proposée par l’Alberta Teachers’ Association (ATA), est vice-président de la technologie à la Greater Edmonton Teachers’ Convention Association. Ancien président du Career and Technology Council, il joue le rôle de mentor auprès d’étudiantes et étudiants en éducation à l’Université de l’Alberta. Il se dévoue corps et âme à sa profession, et aussi à ses élèves, à qui il s’efforce d’inculquer le goût de la réussite scolaire.

Le Prix de promotion de l’éducation publique de la FCE est décerné à Paul Johnson à titre posthume. Paul Johnson a bâti une relation solide entre son entreprise, Johnson Insurance, et les organisations de l’enseignement du Canada. Il a toujours défendu ardemment la profession enseignante et l’éducation publique. Il a, entre autres, créé la Johnson Family Foundation afin de promouvoir l’histoire et le patrimoine naturel de Terre-Neuve-et-Labrador à l’aide de l’encyclopédie qu’il a publiée. Il a consacré sa retraite, et une partie des recettes de Johnson Insurance, à la préservation et à la promotion de l’histoire et de la culture de Terre-Neuve-et-Labrador avant de s’éteindre le 12 octobre 2015.

Fondée en 1920, la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants est une alliance nationale d’organisations provinciales et territoriales qui représentent plus de 200 000 enseignantes et enseignants des écoles élémentaires et secondaires du Canada. Elle est aussi membre de l’Internationale de l’Éducation. @EnseigneCanada

-30-

Porte-parole :

Heather Smith, présidente de la FCE

Contact :

Francine Filion, directrice des Communications de la FCE
Bureau : 613-688-4314, ou cellulaire : 613-899-4247
ffili@ctf-fce.ca