Le Centre national pour la vérité et réconciliation et la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants tracent ensemble la voie vers la réconciliation

Le 16 novembre 2016

Ottawa (Ontario) – Le Centre national pour la vérité et réconciliation (CNVR) à l’Université du Manitoba et la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE) sont fiers de lancer un nouvel outil pédagogique qui fera connaître aux élèves des quatre coins du Canada l’histoire des pensionnats indiens et les mettra sur la voie de la réconciliation.

Les buts de ce nouvel outil intitulé Vérité et réconciliation : De quoi s’agit-il? sont d’enrichir le savoir des élèves, de favoriser une meilleure compréhension et d’inciter les jeunes à s’engager dans des actions sociales qui, au bout du compte, feront évoluer positivement la société. Ce nouvel outil présente des témoignages d’élèves qui se sont exprimés par des mots, des pensées, des dessins ou des poèmes.

« Nous savons qu’il faudra sept générations pour réparer tout le mal qu’ont fait les pensionnats indiens. Si nous ne commençons pas avec la génération d’aujourd’hui, quand le ferons-nous?, demande Charlene Bearhead, directrice de l’éducation au CNVR. Les jeunes ont déjà pris les devants sur la voie de la réconciliation. Nous voulons qu’ils connaissent aussi bien que possible le passé pour qu’ils contribuent à bâtir de meilleurs lendemains. »

Le CNVR s’engage à aider les enseignantes et enseignants à frayer la voie de la vérité, du savoir, de la justice sociale et de la réconciliation pour les enfants d’aujourd’hui et les générations à venir.

« Les enseignantes et enseignants estiment qu’il est important que les élèves comprennent la vérité et reconnaissent les erreurs des autres afin qu’ensemble nous puissions bâtir une société plus respectueuse, ajoute la présidente de la FCE, Heather Smith. Nous sommes reconnaissants au CNVR de son précieux apport à l’élaboration de cet outil qui aidera les élèves à mieux comprendre les droits de la personne et l’importance fondamentale du respect mutuel. »

Ce projet d’expression créative a été réalisé en collaboration avec le CNVR dans le cadre du programme de justice sociale Imagineaction de la FCE. On peut se procurer le cahier de discussion, au coût de 3 $ l’unité (rabais sur la quantité), sur le site du Catalogue des publications de la FCE.

Fondée en 1920, la FCE est une alliance nationale d’organisations provinciales et territoriales qui représentent près de 231 000 enseignantes et enseignants du Canada. La FCE est également membre de l’Internationale de l’Éducation, qui compte 32 millions de membres. @EnseigneCanada

-30-

Contacts avec les médias :

Charlene Bearhead, directrice de l’éducation, Centre national pour la vérité et réconciliation, 780-932-3520, Charlene.Bearhead@umanitoba.ca

Francine Filion, directrice des Communications, FCE, 613-688-4314, ffili@ctf-fce.ca