Des spécialistes du Canada et de l’étranger feront le point sur le rôle des entreprises privées dans l’éducation publique à l’occasion d’un forum national

Le 05 juillet 2017

OTTAWA – Des porte-paroles de la profession enseignante des quatre coins du Canada et du monde seront bientôt réunis à Ottawa pour discuter de leurs préoccupations communes concernant la privatisation et la commercialisation de l’éducation publique. Le Forum canadien sur l’éducation publique (les 10 et 11 juillet) et l’Assemblée générale annuelle (du 12 au 14 juillet) de la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE) auront pour thème « L’éducation avant les profits ». Ces deux évènements se tiendront à l’Hôtel Marriott Ottawa, rue Kent.

« La privatisation et la commercialisation de l’éducation publique constituent une grande source de préoccupation au pays comme ailleurs dans le monde », explique la présidente de la FCE Heather Smith qui cite par exemple les partenariats public-privé, les systèmes d’information sur les élèves, les outils d’apprentissage en ligne, l’externalisation des services d’éducation et l’influence des entreprises sur les décisions en matière d’éducation.

« Les conférencières et conférenciers invités au Forum décriront combien l’intrusion des entreprises éducatives crée des inégalités d’accès à l’éducation publique et combien ces entreprises contribuent à l’abaissement des normes et à la détérioration des conditions d’enseignement et d’apprentissage, et utilisent les données personnelles des élèves à des fins lucratives. »

Parmi les conférencières et conférenciers du Forum, mentionnons les suivants :

  • Heather Smith, présidente de la FCE, et Cassie Hallett, secrétaire générale de la FCE;

  • David Edwards, secrétaire général adjoint, et Angelo Gavrielatos, directeur de projet pour le Mouvement mondial de réponse, de l’Internationale de l’Éducation, prendront la parole au sujet de la menace grandissante que représente la privatisation de l’éducation publique dans le monde;

  • Randi Weingarten, présidente de l’American Federation of Teachers, parlera de la nécessité de protéger l’éducation publique à l’ère Trump;

  • Juliet Wajega, secrétaire générale adjointe du Uganda National Teachers’ Union (UNATU), et Curtis Riep, chercheur à l’Université de l’Alberta, expliqueront comment le UNATU a réussi à persuader son gouvernement d’empêcher l’entreprise éducative Bridge International Academies Ltd. d’exploiter ses écoles à but lucratif en Ouganda;

  • Phil McRae, Ph. D., cadre supérieur de l’Alberta Teachers’ Association et professeur auxiliaire à la Faculté d’éducation de l’Université de l’Alberta, et Graham Martin-Brown, fondateur de  Learning Without Frontiers, présenteront la campagne Nous, Éducateurs et Éducatrices;

  • Luc Allaire, secrétaire général du Comité syndical francophone de l’éducation et de la formation et responsable des relations internationales à la Centrale des syndicats du Québec, parlera du besoin de protéger l’éducation publique en milieu francophone;

  • Alec Larose, conseiller, Vie professionnelle, Fédération des syndicats de l’enseignement.

Fondée en 1920, la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants est une alliance nationale d’organisations Membres provinciales et territoriales représentant plus de 232 000 enseignantes et enseignants dans l’ensemble du Canada. La FCE est aussi membre de l’Internationale de l’Éducation. @EnseigneCanada

-30-

Porte-parole :

Heather Smith, présidente de la FCE

Contact :

Francine Filion, directrice des Communications de la FCE, 613-688-4314 (bureau) ou 613-899-4247 (cell.)
ffili@ctf-fce.ca