​        
 
 

​​​Du 10 au 12 juillet 2019 à Ottawa​

 
Cette année est une année spéciale pour notre Fédération. Pour commencer, le Forum canadien sur l’éducation publique, un évènement annuel qui sert de merveilleux prétexte à l’Assemblée générale annuelle (AGA), fera une pause en 2019 pour céder la place au Congrès mondial quadriennal de l’Internationale de l’Éducation, qui se déroulera à Bangkok, en Thaïlande. Le Congrès mondial rassemble les déléguées et délégués des 400 organisations affiliées de l’IE, dont la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE-CTF). Ensemble, les organisations nationales de l’enseignement définiront leur politique mondiale de l’éducation publique. Chez nous, au Canada, la FCE-CTF se prépare à une transition. Cette AGA sera la dernière à laquelle j’assisterai comme président. En effet, je céderai les rênes à la personne qui sera élue cette année pour prendre ma place.

 
Mais avant que la FCE-CTF ne célèbre cet important anniversaire, il reste beaucoup de travail à accomplir. Pour reprendre le concept et l’orientation du Congrès mondial de l’IE, notre AGA se déroulera sur le thème « Les éducatrices et éducateurs, et leurs syndicats ouvrent la voie ». Dans tout le pays, nous sommes aux prises avec une déferlante d’idées populistes et des partis politiques déterminés à démanteler nos institutions publiques. Et l’éducation se trouve au cœur de la tempête. À cette AGA, nous voulons définir une orientation qui correspond à nos principes directeurs pour bâtir des systèmes d’éducation publique financés par l’État meilleurs et plus solides et pour créer une société plus inclusive et plus juste. 

 
Les efforts de nos membres pour contenir la vague de mesures d’austérité malgré les difficultés et pour faire du système canadien d’éducation publique l’un des meilleurs du monde sont manifestes aux quatre coins du Canada.  

 
Collègues, ensemble nous sommes cette fédération qui, par son travail fondé sur la justice sociale, veille à ce que l’éducation publique, inclusive, de qualité et financée par l’État soit un bien public au Canada et ailleurs dans le monde.

 
Je vous invite donc à venir nous retrouver à Ottawa en juillet et profiter d’une AGA qui sera certainement très animée, productive et progressiste. Et à mes collègues, amies et amis, je souhaite bonne chance pour l’avenir tandis que nous continuerons notre bataille pour une éducation publique de qualité. 

 
H. Mark Ramsankar
Président