Le budget fédéral de 2019 : un budget prometteur selon la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants

Le 21 mars 2019

Le budget fédéral de 2019 : un budget prometteur selon la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants

Ottawa, Le 20 mars 2019 – La Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE-CTF) estime que le budget fédéral de 2019 permettra de s’attaquer à bon nombre des dossiers qui intéressent les Canadiennes et Canadiens, dont la pauvreté, l’éducation autochtone, l’équité entre les sexes et les changements climatiques.

« Parce que de plus en plus de Canadiennes et de Canadiens ont du mal à suivre le rythme d’un monde en pleine évolution dans lequel trop de gens sont laissés pour compte, nous avons cruellement besoin de mesures progressistes qui nous permettront de créer une société plus équitable et plus viable, indique le président de la FCE-CTF H. Mark Ramsankar. Ce budget est prometteur dans la mesure où il s’attaque non seulement aux questions d’aujourd’hui, mais également à celles de demain, et cherche à améliorer le sort des citoyennes et citoyens les plus vulnérables du Canada. »

Le président de la FCE-CTF explique qu’en raison de la hausse du coût de la vie et de la stagnation des salaires, les solutions aux plus grands défis de notre pays sont hors de la portée de la plupart des Canadiennes et Canadiens.

« Quand les Canadiennes et Canadiens en viennent à se demander comment ils vont arriver à payer leurs dépenses quotidiennes, il devient de plus en plus difficile d’agir à l’égard des enjeux systémiques comme la lutte aux changements climatiques, la réduction des inégalités entre les hommes et les femmes, et la nécessité de faire avancer la vérité et la réconciliation, souligne H. Mark Ramsankar. Ce budget prévoit des fonds qui permettront de faire des priorités des enseignantes et enseignants les priorités du Canada. »

À Ottawa comme dans le reste du pays, la FCE-CTF mène des actions en rapport avec un grand nombre de dossiers prioritaires soutenus par les trois piliers suivants :

  • renforcer les droits des travailleuses et travailleurs, et promouvoir le renouvellement syndical en tant que fondement de la démocratie;
  • veiller à ce que l’éducation publique dispose de ressources et d’un financement adéquats;
  • demeurer inébranlables dans nos efforts pour faire progresser la justice sociale.

Le budget fédéral de 2019 répond à plusieurs priorités de la FCE-CTF appartenant aux deuxième et troisième piliers ci-dessus, notamment la réduction de la pauvreté, l’atteinte de l’équité entre les sexes, une plus grande attention à la question de la santé mentale, l’amélioration de la vie des Autochtones du Canada et le besoin urgent de lutter contre les changements climatiques et la dégradation de l’environnement — des dossiers qui nécessitent tous des actions à l’échelon fédéral. Évidemment, chacune des mesures promises doit également être évaluée par rapport au contexte plus large des initiatives et engagements récents du gouvernement.

Selon le président de la FCE-CTF, même si le budget promet des changements positifs, le pays ne peut pas donner toute la priorité à l’économie au détriment d’une culture riche qui a sa source dans une société diversifiée et instruite.

Fondée en 1920, la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants est la voix nationale de la profession enseignante. Alliance nationale d’organisations provinciales et territoriales, la FCE-CTF représente plus de 273 000 enseignantes et enseignants des écoles élémentaires et secondaires au Canada. La FCE-CTF est également membre de l’Internationale de l’Éducation, la fédération mondiale d’organisations nationales de l’enseignement réparties dans 173 pays.

-30-

Porte-parole : H. Mark Ramsankar, président de la FCE-CTF

Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquer avec
Andrew King
Directeur des Communications
819-213-7847
aking@ctf-fce.ca
www.ctf-fce.ca